iPhone et iPad enregistrent et stockent leur localisation à notre insu.

Nouvelle assez surprenante qu’ont révélés hier les chercheurs Alasdair Allan et Pete Warden de O’reylli radar, les iPhone et iPad équipé de la version 4 de l‘iOS enregistrent et stockent des données de localisation, trackées et datées. En effet, selon eux, l’appareil sauvegarde dans un fichier caché, nommé : « consolidated.db« , sa localisation avec ses coordonnées GPS de longitude et de lattitude ainsi que la date et l’horaire approximatives. Cette activité se ferait de manière assez aléatoire mais référencerait tout de même très bien les mouvements de l’appareil et donc par extension de l’utilisateur. Ce fichier est ensuite très facilement accessible à n’importe qui depuis un ordinateur et pourrait permettre à une personne mal intentionnée de connaitre avec exactitude les moindres mouvements du possesseur de l’iDevice concerné. On notera par ailleurs que ces informations sont enregistrés que le service de localisation de l’appareil soit activé ou non. Ce qui nous amène à nous demander si Apple n’est pas à la limité de la légalité. Il est aujourd’hui reconnu que les sociétés enfreignent la loi si elles récupérèrent et/ou stockent des informations sur un utilisateur sans son consentement. Il est vrai qu’Apple ne récupère peut être pas ses données en revanche ces dernières sont quand même très facilement accessible et peuvent permettre à n’importe qui une intrusion dans sa vie privée. Vous en doutez? Télachargez l’application web iPhone Tracker et faites vous même l’essai de lire votre fichier « consolidated.db » avec. Surprenant, non?

Washington DC to New York from Alasdair Allan on Vimeo.