Distribué au sein des Apple Store, l’iPhone est aussi présents chez la plupart des opérateurs de téléphonies ainsi que dans de nombreuses enseignes high tech, à l’instar des autres produits de la marque. Et c’est justement là que se situe tout le problème d’Apple car, bien que les ventes de célèbre smartphone pommé restent excellentes, 80% d’entre elles sont réalisées en dehors des boutiques d’Apple. Une tendance qu’Apple entendu bien renverser.

Seulement 20% des iPhone sont vendus en Apple Store.

A peine 20% des iPhone sont vendus en dehors des Apple Store, pourtant c’est bel et bien au sein des boutiques de la marque que chaque produits défectueux est renvoyé. Et lorsqu’un appareil est vendu ailleurs Apple doit reverser une commission et touche donc moins d’argent. D’un autre côté, on peut comprendre pour quelle raison le consommateur préférera acheter son smartphone chez un opérateur plutôt que directement chez le constructeur mais lorsque l’appareil est acheté nu, alors le prix est le même et c’est justement la dessus que compte jouer la marque.

Qu’est-ce qui pourrait bien motiver le consommateur à acheter son iPhone en Apple Store plutôt que chez son opérateur ? Le prix bien évidemment. Bien évidemment, la firme américaine n’entend baisser le prix du smartphone, en revanche, la promotion Back To school permet aux étudiants de recevoir en cadeau une carte iTunes d’une valeur de 40€ s’il achète leur smartphone directement dans les boutiques du constructeur.

Une promotion intéressante qui devrait se voir suivie dans les prochains mois d’un programme de reprise destinés aux consommateurs désireux de changer leur vieil iPhone contre un modèle plus récent.

Enfin, autre stratégie plus intéressante : baisser le prix de l’appareil si le consommateur a trouvé moins cher ailleurs et en fait bien évidemment la demande. A l’heure actuelle, cela n’est autorisé que dans les Apple Store américains mais la pomme entend bien déployer ce principe à l’international.